Espéranto 90
Les motivations,

Pourquoi apprendre l’espéranto en 2019 ?

La curiosité et la culture peuvent nous pousser à apprendre l’espéranto.
L’espéranto est une langue construite, c’est la seule langue parlée dans le monde qui n’a pas pour origine un peuple, une culture, un pays.
Une langue qui n’a que 16 règles de grammaire sans exception semble si différente de toutes les autres langues.
Une langue simple, logique et équitable ne peut qu’intriquer celui qui la découvre.
Une langue ou tous les noms finissent par O, les adjectifs par A les adverbes par E et les verbes par I, semble inimaginable.
Une langue qui se construit comme un jeu de logo en utilisant un radical et des affixes.
Une part de sa grammaire et l’essentiel de son vocabulaire se rattachent aux langues indo-européennes.
L’utilisation de monèmes invariables qui se combinent sans restriction l’apparente aux langues isolantes et agglutinantes.
Le mélange de ces typologies de langues fait de l’espéranto une langue peu ordinaire.
Savoir que l’espéranto est dix fois plus simple que l’anglais, que c’est une langue construite en s’inspirant des autres langues, que c’est une langue neutre, simple et logique peut nous donner envie de l’apprendre ;
Pour se cultiver,
Pour ses qualités propédeutiques,
Pour le plaisir,
Pour son apprentissage 10 fois plus rapide que l'anglais,
Pour parler une langue encore peu connue en France
Pour sortir de la banalité du tout anglais
Pour voir comment ça marche,
Pour communiquer avec des personnes d’autres pays,
Pour diffuser notre culture,
Pour découvrir d’autres cultures,
Pour voyager, et faire des rencontres
Pour communiquer sur Internet, etc...

Aujourd’hui avec Internet il est possible d’entrer en contact avec la plus part des habitants de la terre. Pourtant notre langue maternelle nous limite dans nos communications avec les habitants de tous les pays.
L’apprentissage des langues étrangères augmentent nos possibilités de communication, mais ne permet pas une communication équitable avec tous les habitants de la terre.
L’espéranto a été construit par Zamenhof dans le but de faciliter la communication entre personnes de langues différentes à travers le monde.
L’espéranto est la langue la plus facile à apprendre.
La grammaire de l’espéranto se base sur seize règles fondamentales sans exception.
150 heures d’apprentissage de l’espéranto sont équivalentes à 1500 heures d’apprentissage de l’anglais et 2000 heures d’apprentissage de l’allemand.
L’espéranto est une langue équitable :
L’espéranto est la langue d’aucun pays, c’est la langue de tous les pays.
L’espéranto est une langue vivante déjà parlée dans plus de 120 pays.
L’espéranto n’est pas une langue étrangère, c’est un outil de communication.
L’espéranto respecte toutes les autres langues, en étant une langue auxiliaire, une deuxième langue.

L’espéranto une langue pour l’Europe :

L’Europe a sa monnaie unique donnons lui une langue commune.
Plus de 20 langues sont parlées en Europe. Aucune de ces langues ne doit devenir la langue officielle de l’Europe au détriment des autres langues.
L’espéranto est une langue neutre, simple et logique, l’apprendre et l’utiliser dans tous les pays d’Europe unira les Européens.
L’espéranto est inscrit parmi les langues reconnues par le Conseil de l’Europe.
Il est possible de passer des examens dans le « cadre européen commun de référence pour les langues ».

Les qualités propédeutiques de l'espéranto.

Si les mathématiques s’apprennent de manière logique et progressive il n’en est pas de même pour l’orthographe et les langues vivantes.
Nous apprenons notre langue maternelle quand nous commençons à parler.
Nous parlons puis nous apprenons l’alphabet puis on écrit et on lit. Cela semble logique.
On apprend ensuite la grammaire la conjugaison et le vocabulaire.
La complexité de la grammaire, de la conjugaison, de la prononciation rende l’orthographe du français et des langues étrangères très complexe.
En mathématique il ne viendrait pas a l’idée d’apprendre à faire des divisons avant de savoir faire des additions et des soustractions.
En communication certains pensent qu’il est utile d’apprendre l’anglais sans même maîtriser sa langue maternelle.

(Pour eux l’anglais ne devrait-il pas devenir notre langue maternelle ?)


A première vue il n’existe rien pour nous aider à apprendre les langues étrangères.
Pourtant en 1887 Zamenhof inventa un outil qui aurait du changer notre façon d’apprendre les langues étrangères.
Mais cet outil fut certainement inventé trop tôt.
En effet à cette époque le français était la langue diplomatique. Ceux qui ne parlaient pas cette langue n’avaient pas à s’exprimer internationalement.
En créant l’espéranto Zamenhof à réalisé la façon la plus simple de communiqué ; efficacement logiquement et simplement.
L’espéranto n’a que 16 règles de grammaire SANS EXCEPTION.
C’est une langue phonétique, chaque lettre représente invariablement un même son.
Il n’y a pas de lettre muette et pas de lettres doubles.
L’orthographe est parfaitement phonologique.
Une part de sa grammaire et l’essentiel de son vocabulaire se rattachent aux langues indo-européennes mais ce n’est pas une langue flexionnelle c’est une langue agglutinante et isolante car elle utilise des monèmes invariables qui se combinent sans restriction.
Si en mathématique il est logique d’apprendre les additions avant les divisions il est logique d‘apprendre l’espéranto avant l’anglais ou une autre langue étrangère.
Apprendre une langue étrangère même sa langue maternelle n’est pas chose aisée.
Apprendre l’espéranto est beaucoup plus simple environ dix fois plus facile.
Reconnaître un nom, un adjectif, un verbe, un adverbe un complément, un pluriel simplement en regardant la lettre qui termine un mot est une chose très simple.
En français nombreux sont ceux qui ne savent pas différencier un adverbe d’un adjectif...
Un enfant qui apprend une langue étrangère étudie également les us et coutumes de ce pays.
Il aimerait communiquer avec celui qui parle la langue qu’il apprend.
Mais combien d’années d’apprentissages sont nécessaire avant de pouvoir dialogué avec un petit anglais.
Un correspondant n’est pas facile a trouvé car pour que chacun y trouve un intérêt il faut par exemple que l’anglophone apprenne le français.
Ensuite le dialogue n’est pas facile.

En espéranto tout est très différent.

Très rapidement l’élève peut dialogué avec son correspondant quelque soit son pays d’origine et sa langue maternelle.
L’élève évolue rapidement et prend plaisir à connaître une deuxième langue.
Les racines des mots utilisées en espéranto se retrouvent dans les langues indo-européennes, il est plus facile ensuite d’apprendre l’anglais ou l’espagnole.
Les correspondants que l’élève a avec l’espéranto vont l’aidés a apprendre des langues étrangères qui sont souvent leurs langues maternelles.
L’espéranto ouvre l’esprit de l’élève en l’aidant a comprendre comment peut être construite une langue.
Il comprend mieux la construction de sa langue maternelle puis découvre les autres cultures à travers le monde.
Enfin il apprend la langue et la culture d’un pays qui l’intéresse.
Il n’apprend pas l’anglais sans jamais le maîtriser pour parler avec un russe ou un chinois mais pour parler et découvrir la culture anglophone.

L’espéranto est à la communication ce que l’addition est aux mathématiques.

Les aquarelles de josèphe